CRAM-Mirabel | Pomiculture
Le Centre de recherche agroalimentaire de Mirabel (CRAM) est un organisme à but non lucratif qui offre des services de recherche et de transfert technologique en horticulture et en agroalimentaire dans le but de favoriser le développement et la compétitivité des entreprises agricoles.
Recherche Agroalimentaire Viticulture Pomiculture Maraîcher Petits fruits Grandes cultures
4224
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-4224,single-format-standard,ajax_updown,page_not_loaded

Pomiculture / Évaluation de l’effet de différents pesticides sur les populations d’acariens prédateurs en verger de pommiers.

Date:
2012-2014
Rôle dans le projet:
Requérant
Partenaires:
Institut de recherche et développement en agroenvironnement (IRDA), Agriculture Agroalimentaire Canada
Organisme subventionnaire:
Conseil pour le Développement en Agriculture du Québec (CDAQ), Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ)- Prime-Vert, Stratégie phytosanitaire
Description

Objectifs 
Cette étude vise à évaluer les effets de l’utilisation de pesticides à risques réduits sur les populations d’acariens phytophages et prédateurs en vergers afin de proposer une nouvelle approche réduisant les effets néfastes des produits chimiques sur les populations d’organismes auxiliaires.

Le premier objectif spécifique vise à dresser un portrait de la situation depuis une dizaine d’années concernant la problématique des acariens phytophages en verger à partir des données historiques de traitements et des observations des populations d’acariens enregistrées dans les 10 vergers commerciaux. Dans le cadre de cet objectif, une attention particulière sera portée sur les modifications qu’il y a eu au sein des traitements insecticides et fongicides depuis les dix dernières années et des effets possibles sur la problématique des acariens phytophages en verger.

Le second objectif spécifique de cette étude est d’évaluer l’effet de l’application de cinq insecticides à risques réduits et de deux fongicides sur les populations d’acariens prédateurs en verger. L’objectif vise aussi à évaluer les dynamiques prédateur-proie du système acariens phytophages et prédateurs ainsi que l’effet de ces pesticides sur la mortalité ou la dispersion des acariens prédateurs.

La combinaison des informations recueillies dans le cadre des deux objectifs spécifiques permettra de proposer une nouvelle utilisation des pesticides chimiques qui serait compatible avec la lutte effectuée par les organismes auxiliaires.

Professionnel de recherche 
Manon Laroche

Chercheur responsable
Caroline Provost